Protocole Sanitaire

Protocole Sanitaire

Protocole sanitaire mis en place par Le Rat perché 

Ce protocole est affiché dans l’établissement, repris sur le site internet et fait l’objet d’une information complémentaire dans le DUERP mis à disposition des salariés. Son objectif est d’éviter la contamination tant des salariés ou bénévoles que des clients.

Engagement de la direction 

Le référent, responsable de sa mise en œuvre, est le Gérant de la SCIC Le Rat perché.

Au-delà de la démarche HACCP déjà existante, de nouveaux moyens ont été mis en œuvre (équipements EPI disponibles, organisation, procédures, consignes et système de gestion des stocks) et des réunions de formation et de sensibilisation des collaborateurs et des bénévoles sont organisées.

Un suivi renforcé sera assuré avec un point régulier, en particulier lors des prises de poste, pour améliorer le dispositif et échanger sur les difficultés rencontrées. Les suggestions des salariés et bénévoles seront encouragées.

Le gérant porte une attention sur le port des masques, en particulier sur leur durée d’utilisation et le nettoyage des masques alternatifs. 

Communication interne

Implication et formation des collaborateurs et des bénévoles : adhésion au dispositif sanitaire et information sur la gestion des masques

Préparation de l’outil de production : la jauge d’accueil a été réévaluée avec une distanciation physique entre les tables de 1 m linéaire ou éventuellement une table d’appoint pour le service.

La Ville d’Arras a autorisé un agrandissement de la terrasse pour favoriser l’accueil de la clientèle. 

La zone « enfants » est momentanément supprimée et l’accès aux locaux « privés » est limité à des personnes munies d’un masque et se conformant aux gestes barrière.

Distanciation au sein de l’équipe

Les circuits cuisine et bar ont été réorganisés pour éviter au maximum les croisements.

Hygiène 

En cuisine, une attention particulière est portée au nettoyage et à la désinfection de toutes les surfaces et ustensiles en contact avec la nourriture ainsi qu’au nettoyage des denrées alimentaires à grande eau. Les salariés sont soumis au port d’un masque et d’une charlotte et leurs mains doivent être lavées a minima toutes les 30 minutes. 

En zone de service, le respect des gestes barrière s’impose avec port d’un masque et un lavage des mains a minima toutes les heures.

Pour la gestion des flux entrants et sortants, l’utilisation de gants est obligatoire, en particulier pour la manipulation de cartons et poubelles.

Les salariés et bénévoles devront effectuer un nettoyage régulier de leurs téléphones portables. 

Nettoyage et désinfection

Un Plan de nettoyage de l’ensemble des locaux (en particulier pour les sols, tables, chaises, poignées de porte et toilettes) a été mis en place.

Gestes barrière dans la relation client

Un rituel d’accueil a été mis en place (ne pas serrer les mains, disponibilité de gel hydroalcoolique, rappel des nouvelles consignes affichées).

Les tables seront servies par une seule personne en même temps avec utilisation de pinces de service (par exemple pour le pain) et nettoyage et ouverture des bouteilles devant le client.

Au maximum dix personnes, formant un groupe “homogène” et préconstitué (famille, amis), pourront être à la même table.

Dès leur arrivée, les clients âgés de plus de 10 ans ne peuvent pas se déplacer sans masque (pour aller fumer à l’extérieur, se rendre aux toilettes ou effectuer un paiement par exemples).

La consommation debout au comptoir n’est pas autorisée.

Les départs des différentes tables seront décalés en cadençant le service. 

Les couverts, verres et autres ustensiles seront rapidement débarrassés et les tables nettoyées.

Gestion des paiements

Les utilisations d’une Carte Bancaire sans contact et le prépaiement seront privilégiés.

La caisse enregistreuse sera nettoyée en début et en fin de service. 

Gestion des cas possibles ou confirmés

Toute personne, salarié ou bénévole, symptomatique (fièvre ou sensation de fièvre, toux, forte fatigue, difficultés respiratoires, perte de l’odorat ou du goût, diarrhée, etc.) ne doit pas se rendre sur le site d’exploitation et doit en informer immédiatement le gérant.

Analyse des risques

Toutes les suspicions de contamination (salarié, bénévole ou client contaminé) seront consignées dans un livret et un entretien téléphonique sera réalisé pour vérifier son fondement. Si la suspicion est avérée, le salarié ou le bénévole sera placé en quatorzaine.